Intolérance au lactose 

Environ 17 % de la population suisse souffre d’une intolérance au lactose ou sucre de lait. L’ingestion de lait et de produits laitiers entraine, dans ce cas, des maux de ventre, des ballonnements ou de la diarrhée, car l’organisme n’arrive pas à digérer le sucre (lactose).

Tableau clinique 

Le lactose (sucre de lait) est un disaccharide composé d’une molécule de galactose et d’une autre de glucose. Il est naturellement présent dans le lait des mammifères. Normalement, le lactose est scindé dans l’intestin grêle par une enzyme digestive appelée lactase. Une fois le lactose décomposé, ses éléments peuvent passer dans le sang et fournissent ainsi de l’énergie au corps. Les personnes souffrant d’une intolérance au lactose ne produisent pas cette enzyme digestive appelée lactase ou la produisent en quantité insuffisante. Le lactose ne peut donc pas être décomposé et pénètre non digéré dans le gros intestin où il se transforme en gaz et en acides gras à chaînes courtes sous l’action des bactéries du côlon. Cela entraîne une stimulation accrue du péristaltisme et des troubles tels qu’une impression de satiété, des maux de ventre, des coliques, des ballonnements, de la diarrhée, voire des nausées.

Alimentation pauvre en lactose ou sans lactose 

Le lactose est supporté différemment selon les quantités ingérées. Le seuil de tolérance varie fortement selon les individus, il est donc recommandé de faire des tests pour le déterminer. En testant elles-mêmes leur seuil de tolérance, de nombreuses personnes constatent qu’elles supportent très bien certains produits laitiers, car un grand nombre de ces produits ne contiennent presque pas ou que très peu de lactose.

  • Produits laitiers bien tolérés : Les variétés de fromages à pâte extra-dure ou dure comme le sbrinz et l’emmental ne contiennent plus de lactose, car celui-ci disparaît au cours du processus de maturation. Les fromages à pâte mi-dure et molle, tout comme le beurre, ne contiennent que quelques traces de lactose.

Les autres produits laitiers comme le fromage frais, le yogourt et le séré ont une teneur en lactose élevée de sorte qu’il faut faire des tests individuels. L’expérience montre que les produits laitiers fermentés tels que le yogourt ou le lait acidulé sont mieux tolérés que les produits non fermentés. Les bactéries lactiques qu’ils contiennent stimulent la digestion du lactose.

Le lactose peut également se cacher dans de multiples produits transformés. Il convient dans ce cas de bien étudier la liste des ingrédients. Parmi les ingrédients contenant du lactose, citons le lait en poudre, le lait écrémé en poudre, le petit-lait, le petit-lait en poudre et le sérum de lait.

Le lait et les produits laitiers sont une source importante de calcium et assurent la solidité des os. En cas d’intolérance au lactose, il faut veiller d’autant plus à avoir un apport suffisant en calcium. Outre le lait et les produits laitiers, on trouve de nos jours toute une variété de produits de remplacement sans lactose. Les produits laitiers sans lactose garantissent le même apport en calcium que les produits laitiers normaux. Les personnes qui préfèrent remplacer le lait par des produits végétaux tels que le lait de soja ou de riz devront choisir des produits enrichis en calcium, car ces aliments n’ont aucune teneur naturelle en calcium.

1
2
3
4
5